Juillet 2018

Méthode : Exploration / Expérimentation

Lieu : Association Génériques (Paris, France

https://trans-making.eu/en/mobility/charlotte-perrin-0

La découverte d’un territoire par l’expérience sensible, ou comment la pratique artistique permet d’appréhender, de comprendre et de s’approprier le monde en replaçant le corps et les sens au centre de l’espace.

Espace collectif et création artistique, comment créer du commun à partir d’une expression individuelle ? Comment l’espace collectif peut être à la fois un espace d’échanges et de d’introspection ?

 

La question « C’est comment, là-bas ? » est le point de départ de cette recherche-action menée à Paris durant un mois d’été 2018.

Comment découvrons-nous un espace ? À quel moment pouvons-nous dire que nous le connaissons ? Comment nous souvenons-nous d’un espace et comment le racontons-nous ?

 

Si la création artistique est un moyen de connaissance de soi et du monde, et de transmission, c’est munie de crayons et pastels que je décide d’arpenter la ville pour une mise en marche/mise en pratique artistique. Attentive à l’espace qui m’entoure, je trace, note, réinvente, me remémore.

Au fil de mes déambulations, de mes observations, des rencontres et des recherches effectuées, se dresse une cartographie sensible basée sur mon expérience esthétique, émotionnelle et culturelle des lieux parcourus. Je dessine in-situ, de mémoire, expérimente de nouvelles techniques : il s’agit de comprendre l’espace par la curiosité et la sensibilité.

 

Par la suite, il sera question de suivre la trace du travail effectué, de remonter le fil des connexions tissées car dans la cartographie générée, il n’y a plus de temps ni d’espace : tout a pu arriver. Sur fond de réalité, l’imagination a brodé de nouveaux motifs. Les espaces se sont transformés en décors, les personnes en personnages, les conversations en dialogues.

La mise en lumière d’une méthode de travail générée par le faire permettra plus tard de partager l’expérience intime avec d’autres. Parcourir à plusieurs un territoire donné sera certainement l’opportunité d’ouvrir d’autres regards, de multiplier les approches, d’enrichir ainsi les histoires et géographies de chacun.

 

L’espace collectif, lieu de pluralité et de visions multiples par définition, deviendrait alors l’espace possible où l’intime peut surgir, s’exprimer, se partager. Un lieu de création d’images que d’autres, peut-être, feront leurs dans leurs géographies mentales.

Mots-clés : art research, practical experiences, expression, creativity, art production, experimenting, memory, transmission, territory, space, public space, exploring, mapping, low tech, human body, performance.

This project has received funding from the European Union’s Horizon 2020 research and innovation programme under the Marie Skłodowska-Curie grant agreement n°734855.

Charlotte Perrin 

Artiste plasticienne française, chargée de projets culturels pour

El Taller TRES (Santiago, Chili).

Chercheuse.

Je dessine avec des crayons,

des images et des mots.

Une commande, un projet,

une idée, un mot doux : 

charlotte.perrin@gmail.com

je dessine

je filme, j'enregistre

je couds, je brode

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now